RETOUR A L ACCUEIL                                   Saint Martin 2012

            retour au sommaire


19 avril 2012, 14h : Nous quittons les B.V.I par le sud de Virgin Gorda. Grâce à une bonne météo et un vent de Nord-Est, Galinette couvre les 90 milles avec une vitesse moyenne de 6,1 nœuds, en tirant un bord sur Saba puis en remontant sur St Barth. Cette navigation est vraiment très agréable! Une carène propre fait toute la différence !

La baie de Gustavia nous accueille le temps de visiter un supermarché aux rayonnages remplis de produits français ; nous mouillons 3 milles plus au nord dans la baie de Colombier en fin de journée.

COLOMBIER  COLOMBIER  COLOMBIER  COLOMBIER

Pour nous dégourdir les jambes, nous marchons sur un sentier qui permet d’explorer cette montagne volcanique, parfois creusée par l’érosion et dont les grottes servent d’abri aux chauves-souris.

colombier   colombier

5 milles plus au nord, l’île fourchue. Une ambiance quasi lunaire règne sur cette île : la roche volcanique est sombre, sans végétation et laisse juste place à une mini plage de sable noir. Ce paysage ne ressemble en rien à celui que l’on rencontre habituellement aux Antilles. Le vent tournant au sud-est, ce mouillage devient rouleur et nous préférons rallier l’îlet Tintamare au nord de Saint-Martin.

TINTAMARE

Tintamare , comme tous les îlets de Saint-Martin et Saint Barth est une réserve naturelle ; eau cristalline, plage magnifique, le mouillage bien protégé est un véritable observatoire de tortues marines, en très grand nombre, qui se régalent de posidonies juste sous la coque de Galinette. Très peu farouches, nous pouvons les observer depuis la surface. Elles remontent respirer à 5 mètres de nous. C’est un instant magique ! Un très beau cadeau d’anniversaire pour Sandra qui fête ses 39 ans en ce 23 avril. Des tables de pique nique à l’ombre de grands raisiniers nous invitent à faire des grillades sur la plage. Lilian, chef du feu, surveille la cuisson des saucisses ! Deux derniers jours passés au calme dans un cadre paradisiaque…

FEU  TINTAMARE LEZARD  LILIAN

Après une nuit à Grand Case, Galinette jette l’ancre dans la baie de Marigot, se frayant un passage parmi les 80 bateaux occupant déjà la baie (nous les avons comptés). De nombreux bateaux vont traverser vers l’Europe car nous sommes à la bonne saison. Nous allons à la marina de Fort Louis où nous sommes bien petits face à nos voisins de ponton !

MARIGOT  MARIGOT  MARIGOT

Plus que 10 jours avant le départ pour la transat retour !
Trois équipiers arrivent le 5 mai alors que Sandra et les enfants rentrent en France en avion pour trois semaines. Ils reviendront sur le bateau aux Açores.

Le tumulte des préparatifs commence : Réparation de l’accroc sur la grand voile chez Incidence Voilerie, achat de jerricanes et remplissage des cuves de gasoil (400 litres),  inspection du gréement et resserrage des haubans, grand nettoyage des cales, démontage et graissage des winchs, vidange du moteur, dégonflage de l’annexe et mise en place dans la cabine avant, rangement du moteur hors-bord et de l’ancre sous la cabine de Lilian, rangement et stockage des caisses de jouets dans les soutes pour libérer les cabines pour les 3 équipiers de Florent, remplissage des cuves d’eau et gros approvisionnement de vivres pour trois semaines.

PRET  PRET

Tout est prêt pour le départ !

Le 5 mai 2012, c’est l’effervescence à bord : la fin de l’avitaillement, les trajets vers l’aéroport, les changements d’horaires des avions…

Alain, Laurent et Philippe arrivent un peu en retard, Sandra, Elsa et Lilian sont déposés un peu en avance à l’aéroport.

Le 5 mai c’est aussi l’anniversaire de Flo, les enfants lui offrent chacun un beau dessin  et lui souhaitent une bonne traversée, Sandra exprime le même vœu et lui offre une canne à pêche.

DESSIN  DESSIN  CREW  CREW

Seule la météo n’est pas disposée à nous aider puisque un gros anticyclone se positionne sur l’archipel, entraînant le calme plat ! 3 nœuds de vent annoncé !

 6 mai 2012 16h, Galinette part au moteur vers l’europe

 SXM

HAUT DE PAGE