RETOUR A L ACCUEIL                        Ile de São Jorge (Açores-Portugal)

            retour au sommaire

carte

La navigation de 5 heures depuis Horta s’effectue sur une mer d’huile, ce qui permet à l’équipage et à son compagnon à 4 pattes de s’amariner en douceur. Un bateau suisse qui fait le même trajet prend Galinette en photo en haut de la vague puis en bas, finalement ce n’est pas si plat que ça… Non, nous ne coulons pas !

VAGUE   VAGUE

Le petit port de Velas nous séduit. A flanc de falaise et entouré d’une grande digue, nous nous sentons au calme après le tumulte de la marina de Horta. La dizaine de places pour visiteurs est bien vite remplie !

PORT VELAS   PORT VELAS

Nous faisons la connaissance de quelques bateaux francophones : Blue Note (Jean-Laurent, Marion, Paula, Jeanne et Gabriel), 3 gouttes (Sophie, Emmanuel et Léo), Ster-Vraz (Julien et Liseen). Les enfants jouent tous ensemble sur la digue. Des canards et une oie vivent là et occupent nos jeunes mousses qui construisent un affût en buis pour pouvoir les observer ! Seul hic : Panda, qui cavale avec eux, fait souvent fuir les canards !!

ENFANTS   ENFANTS   ENFANTS

Pendant la nuit, au port, des cris bizarres réveillent Sandra ; des cris vraiment spéciaux qui  ressemblent aux voix de "Alvin et les Chipmuncks". En fait, il s’agit des puffins cendrés, petits oiseaux marins qui nichent dans la falaise et sortent la nuit pour chasser et piailler.

PUFFIN


La ville de Velas de petite taille, est fort bien arrangée, c'est la plus grande agglomération de l'île de São Jorge. De l’antique Porte de la ville au bassin moderne du dragon, la pierre volcanique est utilisée partout en construction ou en décoration. Les façades blanchies à la chaux font ressortir ces pierres grises.

VELAS  VELAS  VELAS

Panda s’adapte très bien à sa vie en bateau. Lors de nos excursions en voiture pour visiter l’intérieur des îles, elle est également de la partie.

PANDA PANDA PANDA PANDA

Nous découvrons les "parques florestals". Ce sont des aires naturelles aménagées pour la découverte de milieu forestier et le pique-nique, avec tables, barbecue, sanitaires, aires de jeux et des animaux tels que des daims, lapins, autruches, cochons, poules et canards. A chaque excursion, c’est une véritable garden-party : grillade de porc, charcuterie et vin rouge…

PARQUE FLORESTAL PARQUE FLORESTAL PARQUE FLORESTAL PARQUE FLORESTAL PARQUE FLORESTAL

Cette île est probablement la plus sauvage de celles du groupe central des Açores. Elle compte 9 000 habitants qui vivent d’agriculture et d’élevage ( nous achetons directement à la laiterie son fameux fromage de vache à 7€ le kilo), mais aussi de son artisanat (tissage de couvertures, de nappes et de napperons).

VACHE

De ses côtes constituées d’immenses falaises abruptes, les habitants ont colonisé le moindre espace plat et cultivable, vestiges d’anciennes coulées de laves avançant sur la mer : les "fajas". Les routes sont sinueuses et très raides (de 800m d’altitude au niveau de la mer en 6 kilomètres de lacets), cela nous oblige souvent à monter les côtes en première mais les panoramas n’en sont que plus impressionnants.

FAJA  FAJA  FAJA

Le 11 juin 2012 à 6h00 du matin, le voilier Galinette franchit les digues du port encore assoupi et se dirige vers l’île suivante : Terceira où nous espérons arriver avant la tombée de la nuit.
Nous serions bien restés quelques jours de plus ici mais le vent doit tomber en soirée et ce pour plusieurs jours
.

PANORAMA VELAS


HAUT DE PAGE