RETOUR A L ACCUEIL                     Ile de São Miguel (Açores-Portugal)

            retour au sommaire

CARTE

Les marinas des Açores appartiennent quasiment toutes au même groupe d’investissement et fonctionnent de la même manière, mêmes équipements récents, accueil sympathique, mêmes tarifs abordables (18€ par nuit pour un 12m). Celle de Ponta Delgada est pourtant étonnante par sa taille : elle s’est agrandie récemment pour atteindre 670 places disponibles! Il est vrai que l’ARC Europe (Atlantic Rally for Cruisers) fait escale ici à chaque printemps depuis de nombreuses années amenant ici un grand nombre de plaisanciers. Ce rallye pour navigateurs (en grande majorité britanniques ou d’Europe du Nord) qui regroupe une centaine de voiliers vient juste de repartir vers l’Europe.

PORT   PORT   PORT

A notre arrivée, le 16 juin 2012, la marina est calme, quasi-déserte, hormis le catamaran Zanzibar que nous avions croisé à Horta et qui rentre dans l’Hérault également. La tranquillité actuelle des lieux permet aux enfants de se baigner dans la piscine du port et d’entraîner Panda à l’Agility-dog sur le ponton. Sur la promenade, l’équipage de Galinette essaye des Segway’s disponibles en location : véhicules bizarres à deux roues qui fonctionnent en fonction de l’inclinaison du corps du pilote, c’est très amusant. Il serait tout de même dommage de se cantonner à la marina : la ville recèle plusieurs trésors historiques dont les portes de la cité, bâties au XVIIIème siècle et par où passaient les illustres visiteurs.

SEGWAYSEGWAY  PORTE  SEGWAYSEGWAY

Le rabatteur d’une agence de location de voiture qui traîne sur les quai vient à notre rencontre et nous propose un véhicule à 50 € pour deux jours d’utilisation. Nous sautons sur l’occasion et partons à la découverte de l’île et de ses merveilles aquatiques : Une randonnée de 7 km au nord de São Miguel nous permet de suivre la rivière qui alimente une centrale hydroélectrique en bénéficiant de décors vertigineux ainsi que d’informations sur ce système de production d’énergie propre. L’archipel semble tirer ses ressources en grande partie d’énergies renouvelables : de nombreuses éoliennes sont implantées partout, on trouve même des centrales géothermiques. Ce n’est pas très étonnant car les résurgences d’eau chaude sont fréquentes : La « Caldeira velha » en est un bel exemple, on se délasse dans cette piscine naturelle tiède après la randonnée.

EAU EAU  EAU  EAU

La vallée des « furnas », au centre de l’île est une autre démonstration de ces sources thermales chaudes liées au volcanisme : 22 sources jaillissent ici à des températures comprises entre 30°C et 99°C ! La vapeur fuse en colonnes de plusieurs mètres de haut. La spécialité culinaire locale est une sorte de pot-au-feu cuit directement dans la vapeur des entrailles de la terre, nous ne le goûtons pas, déjà écœurés par l’odeur de souffre environnante !

 FURNAS   FURNAS   FURNAS

Plus loin d’autres volcans, éteints ceux-ci, sont emplis d’eau. Ils forment le lac des « sete cidades », les sept cités, au bord duquel nous pique-niquons.

SETE CIDADES

Revenus à bord du bateau nous consultons la météo marine mais celle-ci ne nous permet pas de rallier le Portugal avant 5 jours. Qu’à cela ne tienne, il reste tant de choses à visiter sur São Miguel, nous louons à nouveau une voiture. Nous prenons cette fois de l’altitude, les vues de la côte deviennent vertigineuses comme sur toutes les Açores.

HAUTEUR   HAUTEUR   HAUTEUR

Sur la côte nord, on tombe sur une zone de culture particulière : les champs de thé et la fabrique « Cha Gorréana ». Cette production existe ici depuis 1872, la visite des bâtiments se termine par une dégustation de thé chaud. C’est très agréable car nous trouvons encore le climat frais et humide !

THE   THE  THE

Pourtant à quelque kilomètres de là, des cultivateurs arrivent à produire sous d’immenses serres vitrées l’ananas de São Miguel. Il est petit mais délicieux !

ANANAS

Nous terminons le tour de l’île en visitant l’Hermitage de Notre Dame de la Paix, décoré d’azulejos et d’hortensias bleus, perché au dessus de Vilafranca del Campo. Au large, un cratère à demi-noyé forme maintenant un îlet.

HERMITAGE  HERMITAGE  HERMITAGE

Le mouillage à proximité est autorisé et on peut rentrer dans le lagon en Kayac ou en annexe. Nous envisageons un instant de venir ici avec le voilier mais la météo semble changer en notre faveur. L’anticyclone des Açores, jusqu’ici capricieux semble se stabiliser et générer des vents de nord-ouest à nord entre ici et le Portugal. Il nous reste environ 800 milles à couvrir pour terminer la traversée de l’Atlantique vers l’Europe et nous devons bénéficier de vents favorables.

Nous ne sommes pas les seuls à profiter de cette fenêtre météorologique puisqu’une dizaine de voiliers quittent Ponta Delgada en direction de l’est ce 26 juin 2012.L’équipage de Galinette se souviendra du mois qu’il vient de passer dans l’archipel des Açores comme d’une escale originale et très agréable qu’il aurait été dommage d’écourter.

DEPART SAO MIGUEL

HAUT DE PAGE