RETOUR A L ACCUEIL                                        SECOND VOYAGE

            retour au sommaire

Pour la seconde fois, nous allons partir aux Antilles, pour un voyage de 13 mois. Rien à voir avec les longs préparatifs, les appréhensions et la découverte de l’inconnu, le manque d’assurance des débuts ! L’approche est différente : nous connaissons le climat, les grains et les vents. La navigation et la vie sur Galinette n’ont plus de secret pour nous. Nous connaissons par cœur notre voilier.

Le manque de diversité alimentaire et la cuisine de produits exotiques mal connus ne nous fait plus peur. Petits et grands s’adaptent très bien, quel que soit le régime alimentaire !

L’école aux enfants, avec l’aide des cours du cned, devrait bien se passer, d’autant plus que nous refaisons le CE1, cette fois ci à Lilian. La tâche sera peut être un peu plus ardue avec les cours du CM2 d’Elsa. Nous avions mis deux mois à trouver la bonne organisation. Les temps d’école seront les mêmes : tous les matins ainsi que quelques après-midi pour les activités manuelles (dessin, musique) et linguistiques. La seule innovation sera peut être l’existence de deux salles de classe séparées.

Les points positifs :

Les enfants ont bien grandi ! Plus de siestes obligatoires, moins d’angoisse car tous deux savent nager. Certainement davantage de visites culturelles. La participation d’Elsa aux quarts lors des longues navigations.

Nous connaissons les fonds marins, la faune, la flore et toute la famille ne manquera pas de mettre son masque pour aller s’émerveiller devant les joyaux sous-marins.

L’itinéraire du deuxième voyage est totalement différent du premier. Nous pensons connaître nos possibilités et avons décidé de faire le tour de la mer des caraïbes par l’Amérique centrale. Rien à voir  avec les sauts de puces que nous effectuions d’îles en îles. Les navigations vont être beaucoup plus longues (2 ou 3 jours). Les pays hispaniques, que nous avions préférés, seront plus nombreux que les anglo-saxons. Pas d’îles françaises à mi-parcours où se ravitailler. Mais peu importe...
Le trajet 2011-2012 va se dérouler en quatre étapes :

      D’août à novembre, l’Amérique du sud, à l’abri des cyclones. Les îles vénézuéliennes que nous connaissons bien pour nous réaccoutumer à la vie sur l’eau, la Colombie et Panama avec les San Blas et le canal que nous souhaitons franchir en temps que co-équipiers sur un autre voilier. Puis suivra une longue remontée vers le nord avec deux escales : San Andres et les îles Caïmans.

                De décembre à avril, Cuba, les Bahamas ( Turks & Caïcos) et la République Dominicaine.

                En mai, traversée atlantique retour de Saint Martin aux Açores pour Florent et ses coéquipiers. Retour en France en avion pour Sandra et les enfants.

                De juin à août, à nouveau en famille, Açores, Madère et méditerranée.

Voici en quelques lignes le programme de l’année à venir. Il y aura sans doute des changements au fil des rencontres, des caprices de la météo et de nos humeurs…

Depuis deux ans, le bateau nous attend bien sagement en Guadeloupe, au fond du lagon bleu, sur ses bouées. Nous lui avons rendu visite trois fois, en profitant pour le ré équiper et faire des réparations urgentes.

Le carré :

A cause d’infiltrations d’eau de pluie, nous avons du refaire les hublots latéraux en plexiglas de Galinette. Ils sont tous neufs, excepté les trois panneaux de pont qui sont en très bon état. Suite à ces fuites, nous avons aussi changé tous les vaigrages en troquant le contreplaqué sombre contre du skaï blanc. Nous avons aussi refait les rideaux et housses de banquettes un peu vieillottes.

La cuisine :

Nous avons échangé l’évier en grès beige contre un neuf en inox. Et, grande nouveauté, un nouveau frigo avec freezer a pris place sous la table à carte. Nous conservons l’ancien qui servira de rangement et pourra être allumé en cas de besoin temporaire.

Les toilettes :

Dans cette petite pièce se trouve aussi le tableau électrique. Après avoir refait toute l’installation, nous avons fabriqué un vaigrage qui masque tous ces câbles, tapissé de dalles de plastique métallisé. Les toilettes sont neuves.

L’équipement :

Une nouvelle ancre (delta), un contrôleur de charge et un alternateur plus puissant, une annexe, une VHF-ASN et peut-être un radar.

Evidement, le premier chantier avant d’appareiller sera un bon carénage ! Les organismes marins ont bien colonisé la coque.

Le départ de métropole est fixé au 7 juillet 2011, le début du voyage en août, le temps de gréer et caréner le voilier, d’effectuer un approvisionnement costaud et de tester le navire en mer pendant quelques jours autour de la Guadeloupe, afin de voir si le bateau n’a pas souffert de son immobilisation.

A bientôt pour des nouvelles de Galinette...

                                                                                           

HAUT DE PAGE